Doubt

ÉCRIT ET RÉALISÉ PAR JOHN P. SHANLEY - AVEC MERYL STREEP, PHILIP SEYMOUR HOFFMAN, AMY ADAMS, VIOLA DAVIS – GENRE DRAMA – DURÉE 2H05 – ETATS-UNIS – SORTIE (FR) 11 FEVRIER 2009

1964, une école catholique dans le Bronx. La père Flynn, un prêtre de la paroisse, entraineur de basketball, est soupçonné d'avoir fait des attouchements sur un garçon noir de douze ans. Sœur Aloysius, directrice de l'école, a des doutes sérieux sur la moralité du prêtre mais n'arrive pas à établir les preuves nécessaires à son renvoi. Quand sœur James, une sœur naïve, vient lui raconter un événement impliquant le père Flynn et un garçon de l'école, sœur Aloysius estime que ses soupçons sont confirmés. Elle part donc en guerre contre le prêtre, bien déterminée à le démasquer. L'aumônier accusé va tenter de se disculper mais sœur Aoysius n'a pas dit son dernier mot. La doute s'installe. Quelles en seront les conséquences ? Et si tout cela n'était qu'un malentendu ?


Mon avis sur le film

Après avoir rencontré un immense succès au théâtre, John Patrick Shanley décide d'adapter sur grand écran sa pièce. Pour cela, il s'entoure d'un casting aux petits oignons pour incarner les protagonistes principaux. Grand bien lui en a pris. Car si la réalisation n'a pas de défaut particulier, sa mise en scène est un peu figée – on sent qu'il vient du théâtre – et le film peine dans une certaine lenteur parfois pesante. Mais heureusement, Meryl Streep et Philip Seymour Hoffman excellent dans leurs rôles. Ils sont parfaits de froideur pour la première et d'ambiguïté pour le second. Le film lui est assez classique et l'histoire ne tient que sur l'accusation de Sœur Aloysius qui va chercher à démasquer le prêtre et le faire plaider coupable. Un film qui ne se destine donc pas à un immense succès en salles, mais qui vaut surtout le détour pour ses interprètes, impeccables.

WN

50px_Star_full50px_Star_full50px_Star_full50px_Star_empty50px_Star_empty 


L'avis de la presse

Cela sent la cuisine théâtrale, mais, confiée aux mains expertes d’acteurs éblouissants, ça passe. Positif