GME

RÉALISÉ PAR RICHARD CURTIS – AVEC PHILIP SEYMOUR-HOFFMAN, KENNETH BRANAGH, BILL NIGHYGENRE COMÉDIE – DURÉE 1h55 – GRANDE-BRETAGNESORTIE (FR) 6 MAI 2009

Carl vient de se faire renvoyer du lycée, et sa mère a décidé qu'il irait réfléchir à son avenir auprès de son parrain, Quentin. Il se trouve que celui-ci est le patron de Radio Rock, une radio pirate qui émet depuis un bateau en mer du Nord peuplé d'un équipage éclectique de DJ's rock and roll.

Mon avis sur le film

« Les années 60. Le rock, le mouvement hippie, la voix des jeunes qui gronde et surtout un intense mouvement de liberté qui s’éprend des nations occidentales et qui va exploser les générations, les mœurs et la norme » . Voilà une phrase qui pourrait résumer l'esprit du nouveau film de Richard Curtis (Love Actually). Cette période pour laquelle beaucoup éprouvent nostalgie ou envie - selon la génération - est dépeinte avec humour et caricature comme seuls les britanniques savent le faire. Le réalisateur joue des clichés avec de nombreuses scènes toutes plus grosses les unes que les autres. Ne cherchez pas la véracité, mais plutôt le divertissement et le rire. Le très sérieux ministre de la culture britannique est interprété génialement par un Kenneth Branagh idéalement choisi et s'avère en fin de compte le personnage le plus drôle du film. Les autres ne sont pas en reste, loin de là. L'humour parfois potache, les interprétations proches du cabotinage - c'est voulu - et les quelques excentricités du genre pourront en laisser quelques uns sur le bord de la route. Mais pour ceux qui ont envie de se laisser embarquer sur ce Boat that rocked - titre VO intraduisible - ce périple musical s'avère être un divertissement plutôt efficace. D'autant qu'on ne peut que ce régaler de cette formidable B.O, condensé jouissif de tubes en puissance (The Kinks, The Who, Beach Boys, David Bowie, pour ne citer qu'eux), et se réjouir de la présence d'acteurs britanniques qu'on adore (Chris O'Dowd et Katherine Parkinson de The I.T Crowd en tête, mais aussi  la formidable Emma Thompson), On regrettera toutefois la dernière demie-heure, longue et souvent maladroite. Drôle, excentrique – ce qu'il faut – et branché, le nouveau film du Richard Curtis permet de passer un bon moment, en musique. Un film dont on ressort avec le sourire et l'envie d'aller boire un verre dans un pub qui passe de la bonne musique.

50px_Star_full50px_Star_full50px_Star_full50px_Star_half50px_Star_empty 

gmePhoto

L'avis de la presse

Malgré des longueurs, notamment dans les scènes à la Titanic, cette évocation nostalgique d'une camaraderie est aussi un musical pop et rétro adroit. Positif

Très sympathique et vivifiant pendant une heure et demie. Mais le film dure deux heures et quart... Telerama