cracks2

Star1
Star1Star1Star1Star0 

CRACKS - RÉALISÉ PAR JORDAN SCOTT – AVEC EVA GREEN, JUNO TEMPLE, MARIA VALVERDE  – GENRE DRAME – DURÉE 1h44 – GRANDE-BRETAGNE  – SORTIE (FR) 30 DÉC. 2009 – SYNOPSIS Dans un pensionnat pour jeunes filles retiré du monde, Di et ses amies s'adonnent à des jeux fantaisistes, insolents et parfois cruels, encouragées par leur professeur de plongée, miss G, qu'elles idolâtrent. Miss G est une très belle femme, charismatique, cultivée, et pleine de surprises. Elle les fait rêver en leur contant ses nombreux voyages exotiques et ses liaisons passionnées. Fiamma, une nouvelle élève arrivée d'Espagne, vient bousculer le quotidien des jeunes filles et provoquer à son insu leur jalousie. Cette belle aristocrate, éprise de liberté, captive entièrement l'attention de Miss G au grand désarroi de Di et sa bande.  

Mon opinion : Fin décembre sortait sur les écrans français - en tout cas, sur quelques-uns - le premier film de la fille de Ridley Scott. Pour cette première œuvre très personnelle et intimiste, elle a choisi Eva Green pour tenir le rôle principal. Celle-ci interprète une professeure charismatique qui captive l'attention et suscite la fascination chez les jeunes filles de ce pensionnat féminin. Elle est leur mentor, leur modèle et quelque part également une amie, une grande sœur protectrice, une complice. La jeune française livre une performance exceptionnelle et porte le film sur ses épaules avec un talent inouï, tout en nuance, elle est impeccable de bout en bout. Elle inquiète, émeut, fascine dans la peau de ce personnage complexe, touchant et ambigu. Elle est incontestablement l'atout majeur de ce film. Outre le choix pertinent de Jordan Scott pour incarner Miss G, on remarquera avec une certaine satisfaction que la jeune femme possède déjà un certain style et une ambiance visuelle bien à elle - là où elle aurait pu marcher dans les pas de Papa ou Tonton - de la finesse et bien plus d'intelligence et de profondeur qu'il n'y paraît au premier abord. Cracks n'est pas un film parfait - on note ça et là quelques petites maladresses de mise en scène ou de montage - mais s'avère être un film de qualité offrant à Eva Green un rôle grandiose. On ne pourra ainsi que regretter sa sortie discrète dans les salles. 

En résumé : Pour sa première création cinématographique, Jordan Scott (fille de Ridley et nièce de Tony) a accompli un film captivant, troublant et fascinant réalisé avec intelligence et subtilité, porté par une Eva Green sublime qui livre une prestation remarquable qui mériterait bien plus d'attention et de reconnaissance qu'elle n'en aura au final. Une œuvre intimiste, envoûtante et très personnelle. Trop personnelle peut-être pour susciter l'engouement du grand public et l'encensement de la presse - qui choisit souvent bien trop superficiellement ou hâtivement ses petits chouchous.  

Presse, morceaux choisis : « Héritant du talent visuel de son père, la jeune réalisatrice Jordan Scott, fille de Ridley, n’a sans doute pas encore développé son sens de la mise en scène. Elle peut toutefois se targuer d’avoir réalisé un très beau premier film, à la fois classique dans sa forme et plutôt audacieux dans son propos. Sensuel et troublant, ce premier long-métrage de la fille de Ridley Scott offre à Eva Green un personnage en or. À découvrir absolument. »