petits

Petits meurtres à l'anglaise est un remake du film français de Pierre Salvadori, Cible émouvante, dépoussiéré et revisité à la sauce british. En lieu et place de Jean Rochefort, on retrouve Bill Nighy qui campe Victor Maynard, un tueur à gages très méthodique, discret et un brin psycho-rigide et asocial. Celui-ci est contacté par différents clients désireux d'éliminer une personne avec laquelle ils ont un différent. Il est une référence dans le milieu jusqu'au jour où il doit descendre l'imprévisible, culottée et farfelue Rose (Emily Blunt, craquante). On retrouve ce qui fait la saveur de certaines comédies britanniques : humour de situation, expressions faciales ou verbales exagérées, personnages délurés. Et cela fonctionne. On passe un bon moment. La première demie-heure met le film en place de façon très légère et efficace, on rit assez souvent. La suite est moins cocasse mais plutôt réussie également, grâce à un trio d'acteurs au diapason tirant le meilleur de leurs personnages. S'il est loin d'être inoubliable ou dénué de défauts, Wild Target reste néanmoins un film très sympathique.

PETITS MEURTRES À L'ANGLAISE - JONATHAN LYNN, 7 JUIL. 2010 ■■■■■■□□□□