socialnetwork

Une soirée bien arrosée d'octobre 2003, Mark Zuckerberg, un étudiant qui vient de se faire plaquer par sa petite amie, pirate le système informatique de l'Université de Harvard pour créer un site, une base de données de toutes les filles du campus. Il affiche côte à côte deux photos et demande à l'utilisateur de voter pour la plus canon. Il baptise le site Facemash. Le succès est instantané : l'information se diffuse à la vitesse de l'éclair et le site devient viral, détruisant tout le système de Harvard et générant une controverse sur le campus à cause de sa misogynie. Mark est accusé d'avoir violé intentionnellement la sécurité, les droits de reproduction et le respect de la vie privée. C'est pourtant à ce moment qu'est né ce qui deviendra Facebook. Peu après, Mark crée thefacebook.com, qui se répand comme une trainée de poudre d'un écran à l'autre d'abord à Harvard, puis s'ouvre aux principales universités des États-Unis, de l'Ivy League à Silicon Valley, avant de gagner le monde entier... Cette invention révolutionnaire engendre des conflits passionnés. Quels ont été les faits exacts, qui peut réellement revendiquer la paternité du réseau social planétaire ? Ce qui s'est imposé comme l'une des idées phares du XXIe siècle va faire exploser l'amitié de ses pionniers et déclencher des affrontements aux enjeux colossaux...

The Social Network est le premier film à s'intéresser au phénomène Facebook depuis sa création en 2004, mais n'est-il pas un peu précoce ? Si les auteurs (Fincher à la réalisation et Aaron Sorkin à la plume) maîtrisent plutôt bien leur sujet et s'en sortent bien malgré une histoire peu emballante, le film est généralement plus informatif que divertissant. On ne ressent pas d'enjeu ou de tension particulière. Non pas que l'on s'ennuie véritablement pendant les deux heures que dure le film, pour autant, on ne ressort pas transportés par l'histoire de la création du réseau social et les péripéties de son fondateur Mark Zuckerberg. Ce personnage principal n'est ni attachant ni particulièrement antipathique – alors qu'il l'est un peu dans la réalité – par conséquent, on reste assez indifférent à ce qui lui arrive. L'acteur Jesse Eisenberg l'interprète plutôt bien, tout comme son partenaire Andrew Garfield, qui s'affirme film après film. Mais il manque une étincelle dans ce film finalement assez classique et un petit peu sage, faussement culotté et parfois trop bavard.

65THE SOCIAL NETWORK

RÉALISÉ PAR DAVID FINCHER, 13 OCTOBRE 2010

AVEC JESSE EISENBERG, ANDREW GARFIELD, JUSTIN TIMBERLAKE